vendredi 25 juillet 2014

Lumbago et paracétamol

Une étude australienne vient de révéler que le paracétamol ne soulagerait en rien les lumbagos!

Ouf! Une première dalle du chemin de la clairvoyance est posée, ainsi qu'une brique du mur anti-médicament inapproprié!

lien vers l'article:

http://www.rtl.fr/culture/bien-etre/lumbago-le-paracetamol-pas-mieux-que-le-placebo-7773395555

et extrait de l'intro de mon dernier livre sur le mal de dos:


"Le nombre de personnes souffrant du mal de dos ne fait qu’augmenter, et cette progression ne fera que s’aggraver à l’avenir, pourquoi ?

Imaginez que lorsque votre voiture tombe en panne, votre garagiste vous dise : un voyant rouge c’est allumé au tableau de bord ? Pas de problèmes ! On va supprimer le voyant et tout va s’arranger !

C’est exactement cette démarche qu’utilise votre médecin lorsqu’il vous dit : vous avez mal au dos, pas de soucis : je vous prescris des antalgiques (médicaments anti-douleur), et tout va s’arranger !

Et bien NON ! Si votre dos s’exprime par la douleur, c’est au minimum pour vous avertir que votre DOS est en souffrance, et dans bien des cas, c’est votre CORPS qui s’exprime via votre dos.

Ce qu’attend votre dos c’est une réponse adaptée à sa souffrance : si la souffrance est mécanique, il attend une réponse mécanique, si la souffrance est émotionnelle, il attend une réponse par vos émotions, et si la souffrance est biochimique, il attend une réponse biochimique."